dimanche 9 août 2015

CREDIT MUTUEL : banque mutualiste ?

       UNE BANQUE A QUI PARLER, mais qui sait faire taire aussi...

Le Crédit Mutuel est un réseau bancaire français constitué de 5 390 caisses locales coopératives et mutualistes, regroupées en 18 fédérations régionales, elles-mêmes constituées en Confédération Nationale. Un groupe financier important donc. Avec 11 millions de clients en 2010, dont environ 7 millions de sociétaires, c’est la principale composante du groupe Crédit Mutuel-CIC. 54 % de ses filiales étrangères sont localisées dans des paradis bancaires ou des paradis fiscaux. 

 

Le Crédit Mutuel trouve son origine dans un mouvement mutualiste qui apparaît en 1847 en Rhénanie sous l'impulsion de Friedrich Wilhelm Raiffeisen. En 1849, il crée la société de secours aux agriculteurs impécunieux. C'est dans le village de La Wantzenau,  en Alsace, près de Strasbourg, qu'est fondée la première Caisse du Crédit mutuel en 1882, sur le modèle de Raiffeisen. Dès cette première année, 17 autres Caisses voient le jour en Alsace-Lorraine encore annexée à l'Empire allemand. L'essor est rapide puisque dès 1885, l'Alsace se dote de structures fédérales et qu’en 1892 on y compte déjà 127 caisses ; en 1914, on en dénombrait 471.     (sources Wikipedia)

Je suis sociétaire de cette banque depuis le versement de mon premier salaire en 1974, autant dire il y a très, très longtemps. J'ai toujours été satisfait des services pendant des dizaines d'années, mais cette confiance est remise en cause depuis quelques années, depuis que cette banque "mutualiste" rachète d'autres banques à l'étranger, rachète des sociétés de crédit et base son développement sur les affaires en utilisant les dépôts. Sa structure d'actionnaires-sociétaires devait la préserver de pratiques que d'autres banques ne s'interdisaient pas. Malheureusement, force est de constater que cette spécificité n'existe plus aujourd'hui et de banques mutuelles, il ne reste que le Crédit Coopératif et La Nef.
En tant que sociétaire-actionnaire, je me pose des questions que bien d'autres se posent aussi. Et en tant que sociétaire, nous devriions avoir droit à une information transparente et claire. Or il n'en est rien.
Alors, pourquoi cette dérive et comment en sommes-nous arrivés là ?



DE LA BANQUE DE DEPOTS A LA BANQUE D'AFFAIRE et maintenant blanchiment d'argent et évasion fiscale ?

Jean-Pierre Canet et Renaud Le Van Kim ont tourné un documentaire appelé " Evasion fiscale : une affaire française" sur le système occulte d'évasion fiscale crée au sein du Crédit Mutuel-CIC et qui devait être diffusé le 18 mai dernier sur Canal + lors de l'émission " Special Investigation". Le propriétaire et actionnaire majoritaire de Canal +, le milliardaire Vincent Bolloré (groupe Vivendi), - oui, celui qui a prêté son yacht à Nicolas Sarkozy , au lendemain de sa victoire à la Présidentielle française de 2007- , a censuré cette diffusion en la déprogrammant de sa propre décision. Ce film-enquête journalistique, mené conjointement avec Médiapart, met en plein jour entre autres les agissements de la Banque Pasche de Monaco qui permet les évasions fiscales vers la Suisse et d'autres paradis fiscaux comme le Luxembourg, Panama, les Bahamas, etc...Or cette Banque était une filiale du Crédit Mutuel-CIC jusqu'en 2013 et favorisait le blanchiment d'argent, l'évasion fiscale. Son siège est en Suisse à Genève. Vous vous souvenez sans aucun doute du scandale des banques UBS et HSBC sur les mêmes charges de blanchiment d'argent et évasion fiscale.
Comme par hasard, quelques jours avant, le 12 mai, Vivendi lançait une OPA pour racheter des parts et devenir actionnaire à 100 % de Canal +, OPA pilotée et garantie par....le Crédit Mutuel. Le Crédit Mutuel est l'un des principaux partenaires financiers du groupe Bolloré. Son directeur actuel, Michel Lucas est un intime de Vincent Bolloré. Il est par ailleurs aussi un tycoon de la presse régionale puisqu'il dirige "Le Progrés de Lyon", "L'Est Républicain", "Le Dauphiné Libéré", Les "DNA-L'Alsace" pour ne citer que quelques journaux régionaux importants. Autant dire que les deux hommes sont des artisans de propagande très influents (avec Canal + et la presse régionale) et sont des amis proches de Nicolas Sarkozy dont ils vont orchestrer la campagne médiatique pour la Présidentielle de 2017 en éliminant tout ce qui gène et est trop critique sur les écrans et journaux.

En décembre 2014, une enquête judiciaire est ouverte contre le groupe Crédit Mutuel-CIC pour système occulte d'évasion fiscale. Sa filiale, la Banque Pasche de Monaco est largement dans le colimateur (même si le Crédit Mutuel s'en est séparée en 2013 en la cédant à Havilland) pour ses pratiques en lien avec le Crédit Mutuel. Son directeur est l'avocat genèvois, Dominique Warluzel qui est aussi cité dans l'affaire Karachi de ventes d'armes. La banque Pasche a des bureaux aussi bien en Suisse, qu'à Dubaï, Lichtenstein, Bahamas, Chine , Brésil...D'ailleurs sur la liste des bénéficiaires des évasions fiscales de la Banque Pasche, on trouve aussi le brésilien Ricardo Texeira dont le beau-père est Joao Havelange, longtemps président de la FIFA (Football) et d'ailleurs ce M. Texeira est un ex-dirigeant de la FIFA aussi...Lorsqu'on met en relation avec le scandale qui touche l'organisme international de football actuellement, on se dit que décidemment les mondes de la corruption, de l'argent, des paradis fiscaux, du blanchiment d'argent, du sport, de la politique ont des proximités de plus en plus évidentes sur la place publique.



EN SAVOIR PLUS : ce sera sur France 3 en clair et sur MEDIAPART dès à présent

Il faut croire que le Crédit Mutuel commence à avoir "chaud" car, par exemple, un sociétaire depuis 15 ans de la banque en Bretagne s'est fait virer du Crédit Mutuel car dans quelques tweets sur son téléphone, il a dénoncé quelques pratiques commerciales douteuses.

Toujours est-il que les producteurs du documentaire censuré se sont battus pour récupérer leurs droits et il sera finalement diffusé à l'automne sur France 3 dans le cadre de "Pièces à conviction". Lucas et Bolloré arriveront-ils à museler France 3 ? Et qu'ont-ils à cacher qu'on sait déjà par les enquêtes journalistiques de Médiapart ?
C'est surtout que cela risque d'être dévoilé en plein jour sur une chaîne publique en clair à présent.
Une censure qui risque donc de se retourner contre ses commanditaires.



Vincent Bolloré en "Guignol de l'Info" 
qu'il a déprogrammé aussi afin que ce soit crypté plus tard e
t donc bien moins VU



1 commentaire:

  1. Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
    J'ai moi-même un compte au Crédit Mutuel depuis des années et pourrais alimenter cette chronique par des exemples montrant leur réticence à octroyer certains prêts, ou les conditions prohibitives des garanties demandées ( et des assurances obligatoires, pour peu qu'on ait un certain âge ou une santé pas tout à fait nickel...), mais là je voudrais pointer leur politique actuelle qui pousse à se servir de plus en plus d'internet pour les opérations courantes... Où est passée la "banque à qui parler"?
    Je vous invite à comparer les conditions tarifaires de 2014 à celles applicables à partir d'octobre 2015: vous verrez que la tenue de compte, gratuite jusqu'ici, passe à 2€ par mois... Sachant que le changement de banque entraîne des tas de frais pour peu que vous ayez un PEL ou autre à transférer, et que vous ne pourrez même pas changer si vous avez le moindre prêt en cours, vous voilà ponctionné d'office de 24€ par an (alors que les conditions de découvert sont toujours aussi onéreuses!)
    Si en plus cette multitude de petits ruisseaux alimente une grosse rivière dont le cours n'est pas très clair...où allons-nous??

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont lus avant publication non pas pour censure ou rejet, mais pour un filtrage concernant insultes, attaques personnelles essentiellement.
Vous pouvez signer vos textes-commentaires pour des réponses personnalisées, des échanges dans le débat.