jeudi 27 septembre 2012

Henri Meck, « héros de Molsheim » ? L'histoire se répète-elle ?


Henri Meck, député-maire de Molsheim,
réélu depuis 1928 sous la bannière de l'U.P.R., le puissant parti catholique alsacien
avait été dirigeant du Syndicat du Textile à la botte des propriétaires des usines textiles, avait également un rôle important au Syndicat Chrétien.
l'U.P.R. fait partie du bloc des partis de droite
qui s'étaient unis sous le nom de « Front National »
par opposition au « Front Populaire »

Autres candidats aux élections législatives de 1936 :
Georges Woehl – PS
Georges Wodli – PC  très actif avec ses militants ouvriers-communistes
Votent à gauche tout le Ban de la Roche (protestant et de culture plus française, de passé vosgien-parler français) où se trouvent les usines textiles
moins après Schirmeck 
et votent à droite, toutes les communes après Lutzelhouse vers Molsheim (catholique et de passé/culture plus germanique)
Meck est réélu grâce aux voix de la plaine.

Mais,
le 4 juin 1936, Léon Blum est chef du gouvernement du Front Populaire (gauche)
les 7 et 8 juin, les accords de Matignon imposent aux patrons
  • l'augmentation générale des salaires
  • la reconnaissance des droits syndicaux
le 11 juin, par 563 voix pour, 1 voix contre
  •  loi sur les congés payés
  •  loi sur les contrats collectifs
Les patrons ne jouent pas le jeu, invoquent (déjà) la mondialisation (concurrence mondiale) et dans les années 50, deux mille ouvrièr-e-s du textile sont au chômage....dans la Haute Bruche. C'est la fin de l'industrie textile dans la vallée.

(informations tirées du livre  "le fil de l'espoir" de Gabriel Schoettel-éditions Oberlin-2002)


En lisant ces quelques données, on se dit que l'histoire évolue très peu en Alsace, que la "tradition" de droite qu'on attribue à cette région est éronée, sauf dans le résultat des votes. En effet, il y a un grand et long passé ouvrier et de gauche, surtout communiste.
Se plonger dans ce passé récent permet de mieux comprendre et de ne pas accepter. Il n'y a pas de fatalité à ce qui est en cours actuellement. En retrouvant un fonctionnement dans la vie plus collectif, en recréant du lien social avec plus de tolérance et d'égalité-justice, les choses peuvent bouger. Ce n'est pas puisque l'Alsace est la seule région à droite qu'il faut croire que c'est la "norme".

Lorsque les minorités, les laissez pour compte, les "deshérités de la terre" retrouveront le sens de l'organisation collective avec des revendications de base sur le "mieux vivre ensemble" et une vision d'un monde différent de celui de la finance et de la consommation, alors la transition de civilisation sera en marche. 
Les signes sont multiples autour de nous, les initiatives commencent à foisonner, l'information circule en dehors des organes sous contrôle avec des réseaux très divers. Un autre monde est possible !

2 commentaires:

  1. Meck avec tous les autres parlementaires halsa-chiens présents à Vichy a aussi voté le 10 juillet 1940 pour le maréchal Pétain et pour l'abrogation de la IIIe Ripouxblikks faillitaire. non seulement Halssachiens sont de droite, ils sont aussi pétainischt, donnerwetter

    RépondreSupprimer
  2. avec tous les autres parlementaires halssachiens présents à Vichy le 10 juillet 1940, Meck a aussi voté pour le maréchal Pétain et l'abrogation de la IIIe ripouxbliks faillitaire. Les Halssa chbiens sont non seulement de droite, ils sont aussi pétainischt et le resteront, donnerwetter.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont lus avant publication non pas pour censure ou rejet, mais pour un filtrage concernant insultes, attaques personnelles essentiellement.
Vous pouvez signer vos textes-commentaires pour des réponses personnalisées, des échanges dans le débat.